M.A.G. test sur PS3

A la lecture du premier communiqué de presse, M.A.G. surprend et suscite de la curiosité. 256 joueurs se combattant en ligne ? Le jeu lancé, la principale envie est de constater comment Zipper Interactive (responsable des Socom) s’en est sorti. Cependant, très vite, la déception est de mise. Il faudra attendre quelques heures pour bénéficier de cartes immenses et de batailles d’envergure.

Le studio américain nous impose en effet de choisir notre faction (parmi trois types dont la seule différence est vestimentaire), et de progresser lentement à travers d’autres modes de jeux pour grimper en niveau jusqu’au level 8, sésame donnant accès à l’affichage de ces fameux 256 joueurs (128 contre 128). La frustration est donc bel et bien là mais on accepte toutefois rapidement cette idée de progression propre aux jeux de rôle. On améliore ses compétences, on se familiarise avec le gameplay, et surtout on comprend au fil des parties que la clé du succès réside dans la coopération. Pas de manoeuvres individuelles qui tiennent ! Pour gagner facilement, la tactique est à l’honneur, et il est important de suivre les objectifs qui s’affichent à l’écran (différents selon les escouades) : https://www.youtube.com/watch?v=zKBIcNSpdhM

Le niveau 8 atteint, on a donc acquis une certaine expérience du terrain qui permet d’appréhender avec davantage de subtilité chacun de ces affrontements. Cependant, cette étape franchie, le désir de gagner des points d’expérience, de booster certaines capacités de son personnage, et d’analyser toujours plus finement la construction des cartes (au level design très bon) et des stratégies ennemies s’impose sans difficulté. Au final, les défauts majeurs de M.A.G. sont avant tout d’ordre technique et artistique. Graphiquement, les textures n’impressionnent guère tout comme les effets spéciaux (ce qui peut se comprendre compte-tenu du nombre de joueurs et surtout qu’aucun ralentissement n’est visible), et esthétiquement, le jeu manque d’âme, et de chaleur. Enfin sur un plan sonore, l’immersion déçoit également. Une nouvelle fois, il manque ce petit quelque chose qui ferait de M.A.G. un très bon titre, avec son style à lui et de vraies propositions créatives, en dehors d’être « uniquement » un bon FPS multijoueurs.

Un pari réussi lors d’un second épisode, peut-être ?

M.A.G., développé par Zipper Interactive et édité par Sony Computer Entertainment Europe, est disponible sur PS3 exclusivement.

Une pensée sur “M.A.G. test sur PS3

  • novembre 29, 2016 à 4:36
    Permalink

    Merci beaucoup pour cette analyse ce jeu est vraiment genial!!!
    la fin est emouvante, je trouve midona super ^^ .
    Link un peu concon comme d’hab mais pour se soulager il se trouvera bien.quelqu’un…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *