test WipeOut HD Fury suite

Si le nom mythique de cette série déjà vieille de plus de 10 ans est estampillé du si populaire et néamoins mystérieux « HD » c’est aussi pour prouver que la machine de Sony en a sous le capot. Les graphismes sont ultra fins, ne cherchez pas les défauts. L’environnement aurait pu fourmiller d’un peu plus de détails. Les décors autour des circuits manquent un peu de vie mais c’est beau et ça va ultra vite et peu auront le temps de s’attarder sur les détails environnants. Le Studio Liverpool a gratifié le jeu d’un mode Photo. Jouissif, il vous permet de conserver vos clichés, en Full HD svp. exportables bien sur pour vous permettre de narrer vos exploits de pilotes en arborant fièrement ces belles photos sur vos divers accessoires de Geeks. Mention spéciale aux modes Zone, Combat Zone et Détonateur des chefs d’oeuvres clairement inspirés du vieux Tron de Walt Disney.

De Disney, les similitudes s’arrètent là. Car, coté son, on a toujours su faire bouger le petit écran avec WipeOut. Le style Electro ne plait pas à tous, soit. Mais aucun autre style ne sied mieux aux accélérations sans relâche, aux explosions et aux montées d’adrénalines offertes par WipeOut HD Fury. Citons par exemple : Kraftwerk, Booka Shade, Noisia… On se croirait sur Radio FG ! Mais au volant de fleurons de la technologie du futur. Les accélérations, réacteurs, alertes, explosions sont très bien rendues. Du grand art ! Bon oui, la musique des menus (qui eux sont très clairs et électriques à souhait) est certes répétitive. Malédiction de ce style de jeu ..

Et des défis, vous allez en retrouver. En fouillant bien dans ces menus, vous y trouverez 2 campagnes (celle du HD et celle de Fury) de 8 épreuves chacune, elles mêmes composées d’une douzaine d’évènements. Les évènements, ou modes comprennent les courses habituelles (course unique et tournoi), les contre-la-montre (CLM et tour unique). Les épreuves de stabilité et d’endurance (Zone et Combat Zone) et même un Shoot-em-up en la présence du mode Détonateur !

Enfin un mode élimination où peu importe qui passe devant, ce qui compte étant de canarder les autres sans se faire avoir, défouloir total ! 7 bolides par écurie (il y a 13 écuries) à débloquer ! Ajoutez à celà un mode 2 joueurs écrans splitté et un mode en ligne pouvant réunir jusqu’à 8 joueurs au sein d’une même course et vous obtenez une durée de vie bien plus raisonnable qu’elle ne l’était avant l’arrivé de Fury. Vous n’êtes pas au bout de vos peines !

WipeOut HD, à lui seul, ne justifiait pas forcément plus que ses 17€ de départ, mais avec Fury à ses cotés, un add-on comme on en voit malheureusement trop peu, WipeOut HD prend enfin sa forme finale avec une réalisation très proche de la perfection et une durée de vie considérablement rallongée. Des modes inédits à essayer à tout prix, la recette a pris et Sony s’efforce de vous le faire savoir avec une version boîte à un prix que tous les budgets apprécieront et qui ne reflette en rien la grande qualité du titre. Si vous ne l’avez pas déjà et que vous ne souffrez pas de problème d’ORL une fois passé Mach1, jetez vous dessus les yeux fermés.

1ere partie :

http://pspinside.fr/2016/12/01/test-wipeout-hd-fury/

Une pensée sur “test WipeOut HD Fury suite

  • mai 2, 2017 à 4:48
    Permalink

    avec ce WipeOut HD Fury Je pense aussi (pour les goodies) ^^
    Mais pour le voyage, j’y serais (quand même) bien allé
    Next time, maybe ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *