Mes premiers pas sur FIFA 18

C’est ce week-end, à l’occasion d’une visite de courtoisie chez mon ami AntonFUT, que j’ai eu l’occasion de faire mes premiers pas sur FIFA 18. Annoncé par mon vieux comparse comme une révolution passant par la nécessité d’un jeu plus posé et nécessitant un gros travail de réapprentissage, c’est la peur au ventre que j’appréhendais nos premiers face-face.

FIFA 18 : c’est super chaud, j’en ai pété ma manette…

Voici en quelques mots le résumé du test de Fifa 18 que AntonFUT m’avait fait par téléphone avant mon arrivée sur la capitale. Comme vous avez peut-être déjà pu le lire j’ai eu très peu de temps pour jouer ces dernières semaines, voire ces derniers mois…  C’est pour cela que je me suis interdit de céder au rituel annuel de l’achat du sacrosaint jeu de foot. Je me sais définitivement incapable de démarrer un énième mode carrière FUT 18 avec le Clermont Foot et de le gérer de façon homéopathique si ce n’est en achetant des crédits fut 18 le moins cher possible . Je suis en effet atteint par un syndrôme qui touche de nombreux joueurs : le fameux « Allez, encore une p’tite dernière… ». Tout ça pour vous dire que je débarque chez AntonFUT le pad vierge de tout contact avec Fifa 18, contrairement à mon brillant collègue qui y avait déjà fendu une manette d’énervement, paix à son âme.

Petite conversation entre amis dans FUT 18

Avant de nous jeter à corps perdus sur la console, nous avons été dans l’obligation de procéder à l’échange, socialement convenu, d’amabilités… Et ouais, nos copines étaient présentes et on a dû faire illusion pendant au moins deux heures, autrement dit une éternité. AntonFUT m’annonce deux, trois trucs sans intérêt, je fais semblant d’écouter et d’y porter une quelconque  attention. Nous réussissons malgré tout à éclipser les gonzesses (merci à la gym suédoise et à l’apéro entre copines) et on allume enfin la PS3. Fair-play, AntonFUT prend cinq minutes pour m’expliquer les nouveaux contrôles, notamment en défense dans ce FIFA Ultimate Team : un bouton pour faire le pressing à un métre de l’adversaire, un autre pour intervenir physiquement, et encore un autre pour envoyer le tacle. Il m’annonce également que le moteur physique du jeu a été complètement bouleversé, qu’au niveau des contacts ça n’a plus rien à voir… A la fin de la description, je me sens pas trop en confiance et prépare déjà mon discours pour justifier mes mauvaise performances.

Et là, c’est le drâme !

Toute cette petite mise en bouche malhabile pour vous annoncer que j’ai passé deux heures à mettre déculotté sur déculotté à AntonFUT , alors que j’avais jamais touché au jeu. Un truc de malade. Après des années de vexations et de brimades sur les précédentes versions de jeux de foot, je tenais enfin ma revanche. Le voir désarmé, complètement incapable de contenir et de répondre à mes estocades à répétition. A la fin j’en avais presque de la peine pour lui. Mais après, ça a été le déluge de buts. Du 1-0, du 4-2, du 3-1 et du 2-0. Que du bonheur pour votre père fondateur préféré. C’était tellement de bonheur pour moi que j’en ai oublié le truc soit-disant important qu’il m’avait annoncé en début d’après-midi.

En même temps, je m’en fous… Je l’ai battu à Fifa 18 !

2 pensées sur “Mes premiers pas sur FIFA 18

  • août 10, 2017 à 10:26
    Permalink

    Après une année FIFA 17 content de retrouver certaines caractéristiques des bons FIFA mais déçu de la gestion des transferts calamiteuse et assez dubitatif/inquiet sur la qualité du online qui sera proposée .
    J’ai acheté les 2 jeux ce jour , pour l’instant même si FIFA 18 est plus joli , plus complet , à jour … je préfère jouer à PES 18 mais la maj rapide et correcte des transferts ainsi que le online buggé ou pas seront les critères essentiels pour déterminer quel jeu je revendrai en perdant de l’argent …

    Répondre
  • août 12, 2017 à 10:24
    Permalink

    Il faut toujours se méfier de ses premières impressions…

    Donc les miennes seront amenées à évoluer à force de jouer . Ceci étant pour l’ instant voici ce que j’en pense :

    Je joue à fifa 18 sur PC (la meilleure version tous supports confondus)

    Graphismes :

    Acceptables dans fifa 18 (mais peu beaucoup mieux faire). Franchement, en étant sévère, c’est du 10 sur 20, ni plus, ni moins.
    La couleur des pelouses n’est pas fantastique, même si elle n’est pas d’un vert comme il fut un temps dans les autres FIFA Ultimate Team. Le problème c’est qu’il n’y a pas de grande variété dans les tons de vert à mon goût.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *