test du jeu Bodycount sur PlayStation 3

Il y a quelques jours j’ai eu la chance de recevoir Bodycount sur PlayStation 3, cordialement envoyé par Codemasters que je remercie une nouvelle fois. Nous n’avons pas beaucoup entendu parler du jeu avant sa sortie et même actuellement, Bodycount est-il à la hauteur d’autres FPS ? Ce sera soit l’un soit l’autre. Dans tous les cas, avec sa durée de vie en mode solo médiocre, le multijoueurs relèvera peut-être le niveau ?

Eléments du jeu Bodycount

Avant de commencer le test, je voudrais juste parler d’un bug que j’ai rencontré plusieurs fois en mode solo. Lors d’un changement de mission, j’ai eu deux bugs à deux moment différents dans le jeu, qui empêchent de continuer le mode aventure, car il fallait deux fois deux vagues d’ennemies… qui ne sont jamais apparues. J’ai du quitter le mode solo et revenir les deux fois pour qu’ils apparaissent. C’est quand même très dérangeant. Même après cela, le jeu est-il vraiment convainquant sous son air rétro et orienté arcade ? Rien n’est moins sûr…

Rien d’extraordinaire bien au contraire. Bodycount n’exploite techniquement pas toute la puissance des consoles de dernières générations, et offre des images peu épatantes. L’univers colle malgré tout bien au jeu, même si les décors ne sont pas toujours aussi fin que nous le voudrions. Un certain clipping est percevable assez régulièrement dans le jeu (éléments du décors qui apparaissent à mesure de la progression). On pourrait avoir du mal à croire qu’il est sorti en 2011, bien que le jeu resterait bon graphiquement par rapport à la génération PS2…

10/20

Jouabilité

Rien à dire, c’est plutôt très facile à prendre en main et il ne faudra pas forcément appuyer beaucoup sur la gâchettes pour tuer vos adversaires et ennemis. Même quelqu’un qui ne joue d’habitude pas à ce genre de jeu pourrait parfaitement réussir. Bref rien de nouveau, je noterai tout de même la possibilité d’utiliser des pouvoirs très facilement avec les flèches à condition d’avoir une barre de « pouvoir » suffisamment remplie.

10/20

à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *